Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Recherche sur le site

Calendrier

Février 2023
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28

Mercredi 08 février 2023 - Saint Jacqueline


 
 

La Vie du Pôle


Champs sur Marne
Noisiel
Torcy
Emerainville
Croissy
Lognes
 

 

Marcher au pas de l'autre

        Cela fait maintenant huit ans que je suis aumônier à Chauconin ! Et cela après 40 ans de ministère en paroisse.

        La prison, un monde à découvrir ! Autant celui de la détention que celui de l’administration ! Très vite j’apprendrai à me mettre à l’écoute des personnes détenues que je peux rencontrer. Ce sera pour moi un réel chemin de foi. Résonne en moi ce passage de l’évangile de Luc : « … Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups… Dans cette maison où vous entrerez, dites d’abord : « Paix à cette maison »… Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert. Là où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les malades et dites-leur : « Le règne de Dieu s’est approché de vous … » (Luc 10/8 …)

 

Concert Gospel (cliquez pour info)
samedi 11 février , 20:30 - , Eglise de Lognes

>Dimanche de la santé 2023
dimanche 12 février , 08:00 - ,

Eglise de LognesEchange après la messe (cliquez pour info)
dimanche 12 février , 10:45 - 11:45, Eglise de Lognes

Eglise de Champs-sur-MarnePot de l'amitié (après la messe)
dimanche 19 février , 10:30 - , Eglise de Champs

EvenementSouffrants, aidants et soignants, venez prendre un temps de parole sur ce bien que vous partagez
dimanche 19 février , 14:00 - 17:00, 28 rue de l'Orangerie - Torcy

?

Mercredi des cendres (cliquez pour info)
mercredi 22 février , 08:45 - , Pôle du Val Maubuée

        Ici la maison, c’est la cellule ! Lorsque je rends visite à un détenu je ne peux que me réjouir intérieurement de l’accueil qu’il me réserve. Et plus encore à la visite suivante où je comprends bien qu’il ne s’agit pas que de ma présence qui puisse le satisfaire mais avant tout parce que nous allons vivre un temps de gratuité, de liberté, d’écoute. J’ose dire que c’est justement « la paix à cette maison » qu’il reçoit. Et il me faut prendre le temps de boire et manger ce qu’il me sert. C’est bien sûr une image, encore que café et biscuit ne sont pas rares. Il s’agit de prendre le temps d’écouter, de partager et parfois d’oser prier ensemble. Oui, il s’agit bien de marcher au pas de l’autre. Et c’est bien à travers ce qu’il va vous dire que l’on peut ensemble apprendre à y découvrir la présence de Dieu : un Dieu de paix, d’amour.

        Ce temps passé ainsi auprès de toutes ces personnes, partageant ce qui vous est confié, est pour moi une révélation de l’Amour du Seigneur pour chacun. « Dieu est Amour », facile à chanter, facile à ne cesser de le proclamer dans ses homélies, mais en découvrir l’authenticité par les confidences que vous font ces personnes, auteurs d’actes de violences, voire de meurtre, et cheminer avec elles sur un réel chemin de foi ne peut que vous évangéliser vous-mêmes. Et ce par la découverte de la prière que font certains. De l’apaisement intérieur qu’ils ressentent. Le temps d’incarcération est pour certains l’occasion d’un retour sur soi, d’une intériorisation qui les fait relire leur histoire et s’ouvrir à un avenir possible. « Quand je sortirai d’ici, je ne serai plus le même que celui que j’étais. J’ai compris que je dois me construire en homme droit … » me confiait l’un d’entre eux. Et j’aurais bien d’autres témoignages à vous partager mais je préfère en garder la discrétion.

         Bien sûr, nous ne sommes pas dans un lieu paradisiaque ! Bien sûr, la vie est quand même plus sereine à l’extérieur ! Mais il nous faut vivre cette évidence : le Seigneur est présent ici, rejeté par certains, remis en doute par d’autres, découvert par d’autres encore à qui Il se révèle par l’intériorité, la paix du cœur, l’attention à l’autre. Et il y a ceux qui retrouvent, avec quelque nostalgie, la foi de leur enfance, abandonnée devant leurs priorités de vie d’adulte. Quant à moi, j’y ai appris en accompagnant ces blessés de la vie à marcher au pas de l’autre. Je suis là non pour les juger, les condamner de leurs actes, mais être présent à leurs côtés, les porter dans ma prière. Merci Seigneur de m’avoir fait ainsi découvrir ton amour indéfectible pour tout homme.

Régis Martin
Aumônier au centre de détention de Meaux-Chauconin