Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Recherche sur le site

Calendrier

Janvier 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

 ARTICLES DU MOIS


 

En vue de la prochaine assemblée synodale et du rassemblement diocésain du 23 septembre 2018

les délégués nous partagent leurs questions et convictions

Etre disciple missionnaire dans la communion fraternelle en vivant la charité

Questions des délégués à l’assemblée synodale du 14 Octobre 2017 :

  • L’Eglise aujourd’hui est-elle suffisamment présente en périphérie ? Ne faut-il pas remettre les pauvres au centre ?
  • Quelle articulation entre le service de la charité et le questionnement de la démarche synodale) ? Comment les pauvres, les exclus prennent-ils part à la démarche synodale ?
Parole de délégués :
« Dans les fondamentaux de la foi, il y a la charité qui témoigne du Christ ressuscité.
L’unité ne peut se vivre aux dépends de la charité (par exemple migrants).
Il nous faut vivre de la charité à partir des plaies du Christ.
Il faut remettre au cœur de notre Eglise le pauvre et l’exclu, qui sont icônes du Christ ressuscité.
Ce que nous disons là, redonne du sens à nos visites des malades par exemple. »
(Débat du 13 mai 2017 dans la commission Charité-Collège Senior)
 
« Si la charité vient à manquer, à quoi sert tout le reste ? » disait Saint Augustin.
A l’heure ou le diocèse de Meaux est engagé dans une démarche synodale pour penser ses actions futures et répondre aux questions et défis que notre temps pose à l’Eglise et aux chrétiens qui la composent, il est une chose qui à mon sens ne doit pas être oublié, qui doit guider cette démarche : c’est la charité.
La charité, c’est avoir le sens de l’autre. C’est se mettre en toute simplicité au service de celui qui est dans le besoin, quelle que soit sa détresse. C’est aider et sauver son prochain comme le fit en son temps Jésus Christ envers les hommes. C’est emprunter un vrai chemin d’effort, car dans la charité ce qu’il y a de plus difficile, c’est de continuer à la pratiquer sans faiblir …
Mais c’est un chemin magnifique car dans la charité et le secours d’autrui, réside aussi la capacité du chrétien à aller de l’avant avec son prochain pour relever les défis qui s’annoncent à lui.
(Antoine Delage-Délégué Junior)

Retour sur le 10 décembre 2017 : la "Journée des Pauvres"

     
        Il y avait, ce dimanche après-midi, 11 personnes du pôle du Val Maubuée qui avaient répondu à l’invitation à un partage d’évangile et à un goûter pour continuer la Journée des Pauvres lancée le 19 novembre par notre Pape, nous invitant à une attention toute particulière aux pauvres.
 
      Merci d’abord à tous ceux qui ont préparé ou amené de bonnes choses pour le goûter. Il peut y avoir différentes façons d’analyser cela pour que cet événement puisse nous enseigner.
 
       On pourrait le considérer dans un premier temps comme un échec ... Il faudra certainement reconsidérer nos initiatives concernant la date et le programme. C’était la première fois que l’équipe de solidarité organisait ce type de rencontre, faisant le choix d’évoquer les situations qui peuvent exister autour de nous, à l’intérieur de notre communauté du Val Maubuée. Pourtant quelqu’un de présent a dit qu’il fallait oser et commencer ... et les apôtres n’étaient-ils pas douze au départ ?
 
        On pourrait aussi se demander si le sujet était assez attractif ou difficile. Pourtant les présents, renforcés par six amis du père Alain, ont joué le jeu de la relecture de la parabole des talents (Matthieu 25, 14-30) au travers du mime.
Il est étonnant qu’un seul ait choisit de mimer celui qui a reçu cinq talents, deux le maître, plusieurs celui qui a reçu 2 talents, encore plus nombreux celui qui est le héros malheureux de l’histoire avec son seul talent enterré et enfin un qui ait fait la foule. Il me semble que cela nous invite à veiller à ce que nos fragilités ne soient pas des freins à l’exercice de nos talents, parce que nous serions saisis par la peur d’oser et, d’un autre côté, veiller aussi à ne pas refuser de voir nos talents de peur de passer pour le premier de la classe alors que nous pourrions à travers eux entraîner les autres.
Ne faudrait-il pas partir de ce postulat que nous avons tous les jours à combattre l’inhibition par nos pauvretés parce qu’il y a des frères qui ont besoin de notre courage d’agir et que nous aussi pouvons bénéficier de l’aide de nos frères ?
Et surtout compter sur le Christ comme pierre d’angle de nos vies et de celles de ceux que nous côtoyons.
 
       Merci d’avoir réalisé cette démarche en décrivant avec sincérité, alors que ce n’est pas facile, vos talents et vos pauvretés sur les tableaux dans nos églises. Nous pouvons regarder dans ces cadeaux que certains ont offerts à la communauté que :
- Beaucoup pensent et vivent la nécessité d’écouter les autres et dans la mesure du possible les aider ; vivent leur foi ;
- Certains ressentent que l’exercice de talents (sport, chant, musique, cuisine, joie ...) peut aider à renforcer le bien être ensemble ; 
- Il y a une sincère clairvoyance de nos pauvretés sans censure.
 

Gardons tout cela dans notre cœur, comme Marie a su le vivre, pour que chaque OUI de notre part à l’appel du Christ, aussi humble soit-il, puisse aider à nous relever quand nous avons pu chuter et à grandir encore dans l’espérance.

 


 

Carnet paroissial

du 15 novembre 2017 au 15 décembre 2017

Par le baptême, ils sont entrés dans notre communauté

NOISIEL :                             Alexandru ROGOAN ; Lucas LAHAYE;  

TORCY :                               Juliette GOUDAL LALOUETTE                   

Ceux qui se sont unis par le sacrement de mariage

CHAMPS :                             Kevin MARQUEZ et Marion PUSTETTO

Ils ont rejoint le Père et nous prions pour eux

CHAMPS :                            Anne CLERY ; Jeanne LOASO ARNAL ; Marcel CARIOT

EMERAINVILLE :                 Françoise SMUDAL

CROISSY :                           Jean-Claude BONNAL

NOISIEL :                             Emile LAVIGNE ; Françoise PREVOT

TORCY :                               Madame BERNSTEIN