Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Recherche sur le site

Calendrier

Novembre 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

 Pastorale des migrants


Paroles du mois de novembre 2018

 

La Pastorale des Migrants à la lumière des nouvelles orientations diocésaines : L’accueil des migrants et réfugiés, compris comme exigence de notre foi en Jésus-Christ, nous pousse à revisiter notre pratique actuelle à la lumière de la Parole de Dieu :

L’assemblée synodale nous invite à une transformation fondamentale de nos communautés. "C’est un défi."(1) L’accueil des migrants et réfugiés, compris comme exigence de notre foi en Jésus-Christ, nous pousse à revisiter notre pratique actuelle à la lumière de la Parole de Dieu : "Qu’as-tu fais de ton frère ?" Gn4,9-10,"J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli" Mt25,35.

La Pastorale des Migrants est l’affaire de tous les baptisés et devra trouver sa place dans l’organisation de nos secteurs et pôles, même dans les coins les plus reculés de notre diocèse. Si la bienveillance fraternelle doit irriguer toute notre vie, nous avons à la vivre en actes et en vérité, de manière visible et concrète au sein de notre communauté paroissiale, c’est-à-dire avec celles et ceux qui vivent le même baptême...
"La fraternité entre baptisés est appelée à devenir toujours plus proche et effective ; elle est comme l’école de notre proximité missionnaire, comme la matrice de l’éducation de notre cœur."(2)
Nous devons arriver à une ecclésiologie qui ne fait pas du baptisé arrivant dans une communauté un membre étranger à celle-ci mais un frère avec qui nous sommes invités à témoigner ensemble de notre foi, tout en tenant compte de sa situation particulière dans le processus de son intégration dans sa nouvelle communauté. Ainsi, l’Église s’évite de tomber dans l’eau trouble des différentes idéologies mondaines contraires au message du Christ qui ne fait pas de l’étranger la cause des difficultés que traversent actuellement certaines nations.
"Si notre monde a besoin d’être évangélisé, n’oublions pas que nous-mêmes personnellement et communautairement, nous devons également nous laisser évangéliser."(3) Intégrer dans la nouvelle Pastorale des Migrants les chrétiens "d’ici et d’ailleurs" est un défi à relever pour éloigner des chrétiens la peur et la méfiance de l’étranger.

Père Jean-Baptiste Basaula
Accompagnateur du service diocésain
de la Pastorale des Migrants


Vous pouvez le télécharger sur le site diocésain de la Solidarité en cliquant sur le lien: http://solidarite.catho77.fr/spip.php?rubrique321

ou bien en ouvrant directement le fichier PDF :  http://solidarite.catho77.fr/IMG/pdf/pdm_pdm_sept2018.pdf


Martine Morançais - Responsable du service diocésain de la Pastorale des Migrants
Tel : 06 28 73 73 87 e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Extrait du témoignage de Paul et de Tai lors de la JMMR 2018 à Lognes

 

Je viens du Cameroun…je suis arrivé par l’Italie, mais je n’ai pas pu être soigné. Je suis parti en France, où je connaissais quelqu’un…mais sans papier, pas de travail, pas de fiche de paie pas de logement ! C’est très dur pour moi. Alors que je suis encore jeune et courageux, je ne refuserai aucun travail, même pénible. Si on me donne ma chance, je souhaiterai  m’intégrer dans la société comme vous.…en attendant, je participe à ACO et je donne des cours de soutien scolaire au secours catholique…

 

 
 
 
Je m’appelle Tai. Je suis arrivé en France en 1985 à l’âge de 12 ans par la procédure du regroupement familial et aussi  pour fuir la politique économique du communisme au Vietnam. J’ai évolué dans mes études grâce aux mathématiques, malgré mon handicap avec la langue française. Il y avait également d’autres migrants de toutes les couleurs dans ma classe.
Avec ma persévérance, l’aide de mes camarades de classe et surtout de certains professeurs au collège, au lycée et même à l’université, j’ai pu enfin intégrer la vie active.

Maintenant, je suis marié et nous avons un enfant de 3 ans ici présent dans l’église. En rédigeant sur mon passé, en tant que migrant, je me disais que j’ai eu beaucoup de chance. Car aujourd’hui, le regard sur les migrants est moins chaleureux.

Je comprends aussi l’inquiétude des pays d’accueil, tout particulièrement la France avec les récents événements dramatiques. La France est la patrie des droits de l’homme, des associations travaillent à l’écoute et au service des migrants, mais ils sont plus ou moins bien vus aujourd’hui.

Aimez vos ennemis et pardonnez leur car ils ne savent pas se qu’ils font dit le Seigneur.

Oui, Seigneur, personne n’est parfait, car nous tous avons été lâche avec toi et jusqu’à tuer le fils de l’homme, le fils de Dieu.

Notre Pape François, en cette journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, nous interpelle sur ces hommes et ces femmes qui frappent à nos portes comme l’occasion de rencontre avec le Christ. Accueillez les, protégez les, les faire promouvoir afin qu’ils puissent s’intégrer dans nos sociétés.

Seigneur toi qui connait nos faiblesses, toi qui a l’audace de confier ton Eglise à l’homme qui ta renié trois fois ; donnes nous cette audace d’aimer notre prochain comme nous même ; de faire confiance aux réfugiés comme notre frère du même Père.

En ce début d’année 2018, je souhaite à tous, une année d’Amour dans le Christ afin que chacun puisse entendre :  «  J’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli » Mt 25,35

 


Association des amis du collectif Romeurope du Val Maubuée
Dont l'action est d'aider les personnes habitants dans les bidonvilles du Val Maubuée dans les démarches liées à l'insertion : emploi, scolarisation, accès à la santé, à la culture et facilitation de leur rencontre avec les habitants
Présidente : Chantal DARTUS (Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)