Pôle missionnaire du Val Maubuée

Eglise Catholique

Samedi 08 août 2020 - Saint Dominique


 
 

La Vie du Pôle


Torcy
Champs sur Marne
Lognes
Noisiel
Emerainville
Croissy-Beaubourg
 

 

Dix ans de diaconat.... déjà !

        J’allais à la messe ce mardi matin, à pied, avec ma femme, et je n’étais pas sûr que nous arriverions à l’heure. J’ai demandé au Seigneur de nous faire la grâce d’être ponctuels, mais j’avoue avoir un peu douté. J’ai alors entendu une petite voix me dire : « Est-ce que tu me fais confiance ? » J’ai décidé en moi-même que je me fierai à sa bonne volonté et même sans m’emporter envers Sabine, qui avançait un peu lentement à mon goût… Et nous sommes arrivés à St Paul pour entendre Régis, qui célébrait la messe, nous dire : « Nous vous attendions ! ».

        Cette petite anecdote m’a résumé de fait le chemin du diaconat, qui est un chemin de confiance, la confiance au Dieu de la Trinité d’amour comme la confiance à mes sœurs et mes frères, non seulement en Christ, mais aussi en humanité.

 

Assomption (cliquez pour info)
samedi 15 août , 08:00 - , Pôle du Val Maubuée

Centre Saint PaulAccueil demande sacrements adultes (baptême, communion, confirmation)
samedi 22 août , 10:00 - 12:00, Centre Saint Paul à Noisiel

Renseignements, inscriptions, réinscriptions catéchisme (cliquez pour info)
mercredi 2 septembre , 14:00 - 19:00, Centre Saint Paul à Noisiel

Renseignements, inscriptions, réinscriptions catéchisme (cliquez pour info)
vendredi 4 septembre , 17:00 - 19:00, Centre Saint Paul à Noisiel

Renseignements, inscriptions, réinscriptions catéchisme (cliquez pour info)
samedi 5 septembre , 09:30 - 17:30, Centre Saint Paul à Noisiel

 Ces dix ans de diaconat m’ont vraiment appris la confiance en ces deux axes.

          Dans le premier axe, il ne s’agit pas de dire oui pour que tout aille de soi, mais, je crois, de faire miennes les paroles de St Paul : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi. Ma vie en tant qu’homme, je la vis maintenant dans la foi au Fils de Dieu qui, par amour pour moi, s’est livré à la mort à ma place. » (Galates 2, 20). J’ai appris combien la prière pouvait être un outil de confiance parce qu’elle me recentre dans la Parole de Dieu, me conforte dans la puissance de son Esprit et me dit et redit l’amour du Christ envers chacun de nous.

        Dans le deuxième axe, j’éprouve vraiment la richesse des rencontres avec les femmes et les hommes qui m’entourent dans la célébration de l’eucharistie, celle des sacrements comme lors de toute occasion d’être à l’écoute de l’autre. Dans l’eucharistie, je me sens en totale communion avec toutes et tous devant ce Christ qui nous rassemble autour de sa parole et de sa vraie présence, à qui je peux apporter tout, ce que la vie m’offre et ceux que je côtoie, et parce que la résurrection est notre espérance primordiale. Dans les sacrements, pour lesquels j’ai une tendresse particulière, je peux ressentir le désir de tout être humain de donner un sens à sa vie et goûte souvent la narration d’histoires magnifiques ou tragiques dont chacun témoigne en vérité. Je voudrais là vous dire un grand merci, sœurs et frères, et toi ma femme, de cette confiance que vous avez su me faire : don que je reçois avec émerveillement et reconnaissance. Dans toute occasion au gré de mon engagement associatif, dans le quartier, la copropriété, dans la solidarité dans l’équipe solidarité, avec les Roms, l’ACAT, la boutique solidaire… j’apprends la force de la fraternité au-delà de ce qui peut l’endommager, parce que je rencontre toujours quelqu’un qui apporte un regard positif. La fraternité diaconale est en ce sens un véritable appui.

        Tout cela me semble prendre sa source dans l’épitre de St Paul aux éphésiens 3, 19-20 : « Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu. 

        Oh, bien sûr je n’ai pas toujours tenu le bon cap. J’aime beaucoup Pierre qui est l’image de l’homme à la rencontre du Christ ; Il veut bien faire et souvent se trompe, jusqu’à même renier celui en qui il veut mettre sa confiance. Ce qui me touche surtout c’est que le Christ lui renouvelle sa confiance. Aussi permettez-moi de terminer cet édito avec la parole de la première épitre de Pierre : « Ce que chacun de vous a reçu comme don de la grâce, mettez-le au service des autres, en bons gérants de la grâce de Dieu qui est si diverse : si quelqu’un parle, qu’il le fasse comme pour des paroles de Dieu ; celui qui assure le service, qu’il s’en acquitte comme avec la force procurée par Dieu. Ainsi, en tout, Dieu sera glorifié par Jésus Christ, à qui appartiennent la gloire et la souveraineté pour les siècles des siècles. Amen. »

Jean INGLESE